O Carta Amorosa !

Image

O CARTA AMOROSA !

LETTRES EN MUSIQUE

Françoise Masset, chant
La Gioannina
Nanja Breedijk, Harpe triple , Simon Capp, Rose Green, 1996
Rémi Cassaigne, Théorbe, Klaus T. Jakobsen, 2009 & Guitare baroque, Ivo Magherini, Brême, 2008

Sortie : 14 juin 2019

01
Atto Melani - Scrivete occhi dolenti
02
Girolamo Frescobaldi - Aria detta La Frescobalda
03
Alessandro Stradella - Lettera a Bella Donna Crudele
04
Girolamo Kapsberger / Carlo Gesualdo - Com’esser può
05
Girolamo Frescobaldi - Vanne, ó carta amorosa
Vincent Bouchot / Michel Butor - Twitter
06
n° 1 - Le gazouillis au bout des doigts
07
n° 1bis - À la prochaine fois
08
n° 2 - Imperturbablement
09
n° 3 - Prends tout ton temps
10
n° 4 - Murmures dans le petit matin
11
n° 5 - Un peu plus, un peu moins
12
n° 6 - J’ai tellement marché aujourd’hui
13
Claudio Monteverdi - Lettera amorosa
14
Girolamo Frescobaldi - Canzon quinta
15
Marco Antonio Negri - Queste dogliose stille
16
Alessandro Piccinini - Toccata quarta
17
Marco Antonio Negri - In queste bianche carte
18
Giacomo Carissimi - Scrivete occhi dolenti
Domenico Scarlatti - Sonata 89
19
Allegro
20
Grave
21
Alllegro
22
Benedetto Marcello - Lettera del Signor Carlo Antonio Benati scritta alla Signora Vittoria Tesi
23
Cécile Chaminade - Ma première lettre

Enregistré au Studio Sequenza, Montreuil, les 8, 9, 10, &11 octobre 2018 
Prise de son : Thomas Vingtrinier 
Direction Artistique : Vincent Bouchot  

À PROPOS DU PROGRAMME

De l’émergence du stile rappresentativo (la fameuse Lettera Amorosa de Monteverdi) et du madrigal monodique (Frescobaldi, Negri) à l’épanouissement du bel canto (Carissimi, Stradella, Melani) - et sa parodie (la très burlesque et inédite Lettera del Signor Carlo Antonio Benati scritta alla Signora Vittoria Tesi de Marcello) -, la lettre en musique est abordée à l’âge d’or de la cantate italienne par de nombreux compositeurs. 

La Gioannina dévoile une face cachée et exemplaire de l’histoire de la cantate italienne, en suivant ses résonances jusqu’à une création contemporaine 

de Vincent Bouchot sur des textes inédits d’un poète majeur de notre temps, Michel Butor.

Enregistrement disque O Carta Amorosa
Enregistrement disque O Carta Amorosa

LA GIOANNINA

L’ensemble La Gioannina réunit harpe et luth, cordes sensibles, pour une exploration curieuse et libre du répertoire de l’époque baroque à aujourd’hui. Fondé en 2012 par Rémi Cassaigne et Nanja Breedijk, l’ensemble, en collaboration avec Françoise Masset, a consacré deux enregistrements à Orazio Michi dell’Arpa (1595-1641).

https://www.lagioannina.fr/

Nanja BREEDIJK

Nanja BREEDIJK parcourt tous les horizons de la harpe ancienne, de la harpe  renaissance à la harpe à simple pédales et double mouvement. Elle joue depuis un bon nombre d’années dans plusieurs formations de musique ancienne (Les Arts Florissants, Le Poème Harmonique, La Main Harmonique, Les Paladins), dans des salles petites et grandes (Philharmonie de Paris, Berlin) et des festivals prestigieux (récemment  le Festival Berlioz), elle participe régulièrement à des productions d’opéra (récemment avec l’ensemble Les Arts Florissants : L’Orfeo de Monteverdi). Elle a enregistré  de nombreux CD notamment avec les ensembles Les Arts Florissants  (Les madrigaux de Monteverdi), Le Poème Harmonique, Akadêmia, À Deux Violes Esgales et avec le haute-contre Philippe Jaroussky. Elle enseigne les harpes anciennes  au CRR de Versailles, ainsi que la basse continue au CNSM de Paris.  Elle est co-fondatrice avec Rémi Cassaigne de l’ensemble La Gioannina qui a sorti  son premier CD ‘E che vuoi più ?’ avec des musiques inédites du compositeur et harpiste Orazio Michi Dell’Arpa. 

https://nanja.breedijk.net

Rémi CASSAIGNE

Rémi CASSAIGNE étudie le luth avec Pascale Boquet au CNR de Tours,  puis dans la classe d’Eugène Ferré au CNSMD de Lyon. Rémi Cassaigne joue aujourd’hui avec des ensembles comme Le Baroque Nomade, Consonance,  Le Concert d’Astrée, Jacques Moderne, Double Face. Avec la harpiste  Nanja Breedijk, il fonde en 2012 l’ensemble La Gioannina dont le répertoire se nourrit de ses recherches dans les bibliothèques italiennes. Auteur de plusieurs romans et de nombreuses traductions, il a écrit le livret d’un opéra donné à Dijon  en février 2014 et enseigne à l’ESMD de Lille.

Françoise MASSET

Saluée par le critique Ivan Alexandre comme ‘l'une de nos rares, de nos dernières diseuses’, Françoise MASSET interprète sur scène, en concert et au disque,  un répertoire diversifié, du baroque au contemporain, qui témoigne de sa curiosité  et de son goût pour les rencontres musicales. Sur scène, elle a créé la Médée de  Michèle Reverdy à l’Opéra de Lyon et chanté ces dernières années dans  Les Indes Galantes de Jean-Philippe Rameau, Le Couronnement de Poppée et  Il Ritorno d'Ulisse de Claudio Monteverdi (Les Paladins/J. Correas), La Petite Renarde rusée de Janacek (TM+/L. Cuniot) et L'Enfant et les sortilèges de Maurice Ravel (Musica Nigella/T. Nemoto). Elle privilégie le récital et la musique de chambre,  et crée des programmes originaux avec La Gioannina/R. Cassaigne et N. Breedijk  et Les Musiciens de Saint Julien/F. Lazarevitch. Elle a reçu l'Orphée d'Or 2010  de la meilleure interprète de mélodies pour l’album Les Compositeurs  de Marceline Desbordes-Valmore et enregistré récemment avec la pianiste  Anne Le Bozec pour le label Hortus, deux programmes consacrés à la Première Guerre mondiale.

http://francoisemasset.com

Unik Access

Recevez nos News musicales !
Please wait
Restons en contact

-

-

- Facebook

- Instagram

- Twitter

- LinkedIn